mercredi 15 décembre 2010

Candidats de gauche, brisez l'infernal carcan du pouvoir personnel, bordel !

Futurs candidats de gauche,


Cette satanée 5ème république, avec son monarque absolu, propriétaire exclusif de la république, ses amis oligarques avides et ses courtisans veules et carriéristes de tous bords et de toutes activités, étouffe chaque jour davantage les voix légitimes des citoyens qui n'en peuvent mais !



Il est plus que temps de balayer cette vieille Constitution qui n'en finit plus de ressembler à une vilaine sorcière claudicante couverte de haillons.

C'est un infâme vermisseau, blogueur non influent, misérable plumitif, étroit trou du cul du Web, qui en appelle à votre sagesse ; je vous supplie, Mesdames Aubry et Royal, Messieurs Montebourg, Vals, Strauss-Kahn, Hollande, Mélenchon, Besancenot et tous autres candidats à l'élection présidentielle prochaine, débarrassez nous de cette horrible 5ème république !

De partout, sur le Net, dans la rue, sur mes marchés, on entend cette litanie :  éloignement du pouvoir, lacunes des autorités, inhumanité des mesures, inorganisation des structures, incompétence des dirigeants, propagande médiatiques, mauvaise foi des responsables, mensonges des élus, irresponsabilité des ministres.

L'heure de la Monarchie absolue adaptée au 21ème siècle, autrement dit la sinistre 5ème république, a vécu. Chaque jour montre des insuffisances à tous les niveaux de responsabilité. L'état déplorable dans lequel se trouve ce pays est la résultante d'une hiérarchie poussive menée par un potentat très éloigné des préoccupations du citoyen et dont le seul médiocre dessein est de se maintenir au faîte de la pyramide pour laisser son nom dans l'Histoire...

Dans cette jungle, chacun cherche à garder sa place, à consolider sa carrière et à accroître son réseau. Le bien-être collectif devient accessoire. Les perversions de cette démocratie de courtisans ont montré leurs limites.

Le cumul des mandats, la professionnalisation excessive de la politique, la pérennisation illimitée des mandats électifs -certains élus peuvent rester députés ou maire pendant des dizaines d'années- rendent notre société immobile, indifférente,  passive égoïste, agressive, peureuse, repliée sur elle-même, xénophobe, figée.

Pourtant, Internet est un nouvel outil qui permet de débattre, réfléchir, dénoncer, délibérer, prendre des décisions.

Je  pense que les citoyens ne supportent plus qu'un seul de leur représentant décide de tout pour la collectivité. pendant 5 longues années. La démocratie représentative du 20ème siècle commence à montrer ses limites. Les députés forment une sorte de caste bien plus soumise à leur parti qu'aux  électeurs qu'ils représentent. Le but de leur action est de durer toujours plus longtemps car la place est très valorisante. Cette façon d'exercer leur mandat dénature complètement leur mission.

Candidats de gauche, beaucoup attendent de vous, de grandes réformes structurelles du mode de gouvernance qui permettront de prendre des décisions collectives pour les grands projets. 
Beaucoup souhaitent  se fondre dans une véritable démocratie dans laquelle un consensus minimum se doit d'être réalisé en concertation avec le plus grand nombre.
Élaborez des contre-pouvoirs : réfléchissez à des organismes impartiaux, concevez des structures indépendantes coordonnées par des personnalités indiscutables.
Marre des potentats, de l'autoritarisme, des autocrates.
Au lieu de vous chamailler, mettez vous à l'ouvrage et imaginez la société de demain !

Sinon...

Autant vous dire que si jamais vous repreniez le flambeau de la présidence telle qu'elle existe actuellement, ne comptez pas sur moi pour vous soutenir :  en ce qui me concerne, il est tout à fait hors de question de choisir entre un empereur  autocrate de gauche et un roi tyrannique de droite ! 
Tout porte à croire que je ne serais pas le seul.


Un ami raisonnable, circonspect et prudent qui vous veut du bien.



Enfin, je remercie avec émotion  Dazibaoueb, d'avoir publié certains de mes billets...

9 commentaires:

  1. le lamentable ver de terre du web que je suis remercie l'infâme vermisseau

    RépondreSupprimer
  2. Bien entendu....;-)
    Il faudra revoir le fonctionnement des institutions... En finir avec cette monarchie.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, il est temps que les candidats de gauche se prononcent pour "une sixième", comme Montebourg (et Mélenchon, mais il n'est pas vraiment audible sur le sujet).

    RépondreSupprimer
  4. oui je crois aussi qu'il va falloir changer les choses mais bon la 6ème c'est pas pour demain car avant il y a tellement de choses à abroger et modifier des lois depuis 2002 que ça prendra du temps.

    Tiens au fait tu es dans mon blogrol

    RépondreSupprimer
  5. Nous sommes donc tous d'accord ^^

    RépondreSupprimer
  6. Non, pas moi. (il faut bien qu'une voix discordante s'élève pour justifier la démocratie hein ;). Et je ne sais pas pourquoi. je reviendrai quand je saurai. Mdr...

    RépondreSupprimer
  7. Ouh la la ! que de réponses à formuler après le boulot !

    @ tgb

    C'est ça la mondialisation : on parle comme des Chinois maintenant... Vive l'humilité ! ;-)

    @ despasperdus

    À mon humble avis, une réorganisation totale du pouvoir est la base d'un renouveau des idées.

    @ Nicolas
    Oui à une 6ème république. Sinon, non ira droit dans le mur !

    @ Melclalex

    Merci beaucoup. Très honoré. La réciproque est en marche ! ;-)

    @ Stef

    Nous sommes très très souvent d'accord et c'est bien comme ça. Vraiment content de te connaître !

    @ GdC
    Vu ton caractère un peu rebelle, et c'est le moins qu'on puisse dire, tu ne peux que penser la même chose que moi sur les pouvoirs ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. ]cuicui : des 8 candidats dont tu parles, un seul propose une nouvelle constituante, avec interdiction pour ceux qui y seraient -dont le travail consisterait à définir une nouvelle constitution)de se représenter à l'élection suivante. N'est c-e pas ça, redonner la parole au peuple ? N'est- ce pas un moyen de lutter contre ce que tu dénonces comme une professionnalisation excessive des politiques ?

    Tout est là : http://programme.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=3:1-une-assemblee-constituante-pour-la-revolution-citoyenne&catid=4:chapitre-1--refondation-republicaine&Itemid=10

    RépondreSupprimer
  9. @ Nicolas 15 décembre 2010 09:33

    " Oui, il est temps que les candidats de gauche se prononcent pour "une sixième", comme Montebourg (et Mélenchon, mais il n'est pas vraiment audible sur le sujet)."

    Pas très audible? Pourtant vous avez entendu comme moi!
    Pour la courtisanerie fustigée par notre hôte les idées efficaces sont mortifères. Qui et quoi peut-être audible dans un tel contexte?

    RépondreSupprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.