mardi 21 juin 2011

Jean-Michel Aphatie, baudruche médiatique ou journaliste à paillettes ? Canal toujours plus politiquement correct.

Salut les aminches.

Bon.

L'autre soir, alors que je glandais à la maison, cloué par ma cécité provisoire, j'ai éprouvé un besoin inextinguible de me faire du mal : j'ai regardé le Grand journal sur Canal +.


Nos Zéros recevaient Benoît Hamon, qui entre nous, n'a pas cassé 3 pattes à un canard. Je ne souhaite pas être mauvaise langue mais les dirigeants socialistes sont de si médiocres débatteurs par rapport a certains dirigeants de la droite que j'ai bien peur qu'ils perdent de nombreux points lors d'échanges verbaux durant les présidentielles !

Peu en verve, manquant singulièrement du sens de la répartie, dénués de la moindre  hargne, les dirigeants du PS sont si nuls en expression orale qu'on trouve l'agressivité de Morano géniale, la mauvaise foi de Copé subtile, la niaiserie de Xavier Bertrand convaincante.

C'est dire.

Mais tel n'était pas mon propos initial.

Je voulais, une bonne fois pour toute, montrer combien le chroniqueur vedette de Canal +, Jean-Michel Aphatie pour ne point le nommer, outrepassait chaque jour davantage son rôle de journaliste pour franchir ouvertement le seuil de la partialité idéologique, voire le rang incontesté de défenseur acharné du dogme ultralibéral, par ailleurs en pleine déliquescence !

Non que notre homme soutienne Nicolas Sarkozy qu'il juge trop étatique, mais ses convictions sommaires qui frisent la foi religieuse en matière d'économie libérale à la Blair en font un propagandiste plus qu'un éditorialiste.

Et ça, c'est inadmissible pour un gugusse à qui les larmes montent aux yeux quand il parle de la pureté et de l'objectivité du  journalisme ! Fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais... 

Quel tartuffe !  Quel faux cul !

Ce n'est évidemment pas ce qu'on demande à un journaliste généraliste, réputé impartial, dont on ne devrait jamais deviner l'orientation politique. 

La déesse de ce croyant est Margaret Thatcher, sa Bible un budget équilibré, ses saints sont Ronald Reagan et Tony Blair, son mentor est l'archange Trichet, son village préféré est Bilderberg et sa sauce favorite est une réduction des déficits !

En fait, depuis que je surveille notre homme, je m'aperçois, jour après jour, qu'il n'entrave que dalle à l'économie. Il me fait penser à Toinette dans le  Médecin Imaginaire qui quelque soit le symptôme décrit, incrimine le poumon.

Ainsi décline t-il doctement devant un auditoire subjugué qui ne comprend rien, les conneries suivantes :

Le chômage ? Les déficits !
La pauvreté ? Les déficits !
Le nucléaire ? Les déficits !
L'escheria Coli ? Les déficits !
Les révolutions arabes ? Les déficits !
Le tsunami ? Les déficits !
Le malaise des banlieues ? Les déficits !
L'assistanat ? Les déficits !
la France ? Les déficits !


Parce que notre ami Aphatie possède une qualité essentielle dans un monde économique si complexe : Jean-Michel est simple. Mieux : il est simpliste, jusqu'à en être simplet...


Et sur le plateau de Canal + , toutes les buses qui l'accompagnent d'écouter religieusement et d'applaudir ! Que dis-je ? De boire les paroles du maître !

Pauvres couillons ! Contentez vous de faire de la politique-paillettes avec vos salaires de super ministres et de vous marrer niaisement en sortant votre panoplie de vannes à 5 centimes d'euros !

Avec la Mireille Mathieu blonde, Ariane Massenet qui aurait loupé son certificat d'étude pour la 23ème fois plaçant ses questions débiles que même la poupée Barbie n'oserait pas poser par peur de proférer des âneries.

Avec ce brave Ali Baddou qui va remplacer, le midi lors de la prochaine saison, Bruce Toussaint ;  Ali, sorte de Ken (le copain de Barbie), bellâtre de bonne famille, mou et  intellectualisant de la vague politiquement correcte tendance béchamelle (BHL) et enfin Denisot, éternel fayot envers ceux qui présentent un quelconque pouvoir. Personnage passe-partout malin, rusé mais assez falot.

Tout ce petit monde sans aspérités, Sarko-BHL-Hollando-Lagerfeldo compatible, politiquement correct, chiant à en mourir d'ennui, pétri d'arrogance,  désespérément à la mode. Du Lady Gaga intellectuel, c'est à dire le néant absolu. C'est aussi cela l'Élite médiatico-culturelle de la France...

Heureusement, surnage le Petit Journal de Yann Barthès, souvent drôle qui pimente un peu un menu assez insipide Sans oublier, le vendredi soir, la petite semaine de Bruno Donnet, revue d'actualité que je trouve tout simplement excellente.

Quant aux pathétiques rendez-vous du vendredi avec le bavard Frantz Olivier Giesbert, le médiocre et fat Alain Duhamel, l'insignifiant Thomas Legrand,  et même la future star  réactionnaire Natacha Polony, le mesuré mais pâle Joseph Macé-Scaron et quelques autres dont Edwy Plenel, la seule caution de gauche ; ils n'apportent jamais rien de nouveau. 
De fait, les analyses de ces leaders d'opinion me font penser à un concert de banalités et de poncifs, à une symphonie d'autosatisfaction partagée, à une sérénade montrant le bonheur d'être à la télévision.

Sur Canal +, le vendredi, au Grand Journal, parfois on s'engueule ou on se griffe mais le plus souvent on se lâche, on se lèche , on s'embrasse, on se paluche, on se caresse, on se mélange, on se tète les orteils, on se chatouille les arpions, on s'aime, on se baise, on se suce, on se pénètre, on éjacule, on se sodomise,  on se réconforte,  on se félicite, on jouit, on se réjouit après cette fantastique partouze médiatique de représenter l'Élite culturelle de la télévision, d'incarner les reines et les rois du journalisme "hype" et de s'imaginer les gourous de l'opinion.

Et nous, public béat forcément muet, comme de sacrés cons, le sourire aux lèvres, on est content pour eux et on en redemande...

Ami(e)s du blog, pardonnez le style, les effets, la méchanceté, le sectarisme, la rancœur, les critiques, les enluminures, la grandiloquence et la pédanterie de ce texte.


Petit blogueur sans flamme, j'ai plus de cœur qu'il n'y parait.


22 commentaires:

  1. Là preuve que tu en redemandes : ça doit être le ouhlàlàieme billet que tu fais sur Apathie et Canal Plus, et tu regardes encore...

    Moi, quand ça me gonfle, je ne regarde plus. Tiens ? J'ai vu que hier c'était l'insupportable Hamon l'invité, et ce soir la très peu supportable aussi Royal. Ben je regarderai pas...

    (ou alors j'écrirai un billet comme toi pour parler de tout le bien que m'inspirent cette gôche belle et pure qui donne des leçons à la télé ^^)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Excellent et très drôle billet!

    RépondreSupprimer
  3. Tu te fais du mal , CuiCui . Réserve ton oeil (je ne sais pas faire l'o dans l'e avec mon clavier , ) valide pour des choses qui en valent la peine .
    Même Barthès , souvent pertinent (prouve simplement ce qu'on sait : que les politiques sont des clowns : Coluche ne dépareillait pas à l'époque ) , ne s'attaque pas aux vrais problèmes .
    Le seul que je te conseille , un vrai journaliste : http://13h15-le-samedi.france2.fr/?page=accueil&rubrique=monoeil&video=manuel_13h15_oeil_20110618_218_18062011144513_F2 tous les samedis

    RépondreSupprimer
  4. Tu leurs en demandes beaucoup trop :) il faut prendre ce qu'ils sont capables de nous donner !!

    Ce ne sont que des hommes, tu sais ?

    RépondreSupprimer
  5. En forme, le Cuicui ! Très bon billet.

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour ce bon billet, je partage votre analyse,ça promet pour la campagne de 2012!!!!

    RépondreSupprimer
  7. Aaah merci d'exprimer ce que je ressens sur cette fine équipe du Grand Journal ^^ Nulle part ailleurs est vraiment très très loin derrière nous !

    RépondreSupprimer
  8. Bravo cuicui !
    Super billet. Et joliment écris en plus.
    Personnellement lorsque je zappe sur C+, c'est uniquement pour le petit journal de Yan Barthes.

    RépondreSupprimer
  9. Ou est-ce que tu as vu un petit blogueur sans flamme, non mais ça va pas non ?
    Tout à fait d'accord avec toi, et parfois je me hais à regarder bêtement et à gober tout ce cinéma parfaitement formaté et finalement très prévisible.
    Le truc c'est de se réveiller à temps.
    Un cui cui pareil ne pouvait que dénoncer ce conglomérat de buses.
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  10. Je vous prie de m'excuser mais hier je n'ai pas pu lire vos commentaires. Je vais donc m' y atteler dès maintenant.

    Merci en tout cas pour vos nombreuses réactions !

    Je rappelle toutefois à certains, que cet endroit est aussi un blog de satires et de pamphlets...

    RépondreSupprimer
  11. @ Mon pote Falcon

    Ben oui, je n'avais rien à faire et j'aime plutôt le format de cette émission.

    J'avoue mon masochisme mais tu lis bien mon blog, n'est ce pas ? D'autre part, je lis couramment des blogs bien différents de ma sensibilité... C'est grave, docteur ?
    Toi tu zappes quand il y a un mec de gauche à la télé, moi je regarde pour comprendre.

    Il risque d'être difficile pour toi, dans ces conditions de démontrer mon intolérance...

    Je te rappelle d'ailleurs qu'autour de 2007-2008, on a écrit un billet commun dans un blog devenu moribond.
    Et comme je suis fidèle...

    RépondreSupprimer
  12. @ Corto

    Merci d'avoir apprécié, d'autant que nous n'avons pas les mêmes opinions. Je m'efforce d'être un peu rigolo dans mes attaques et surtout de toujours prendre du recul.

    @ Turandot
    Mon défaut, c'est d'aimer la polémique jusqu'à l'excès. Si je regarde ou ne lis que des choses qui vont dans mon sens, je m'emmerde terriblement ! ;-)

    @ ThierryRégis
    Je sais.
    Mais eux ont incessamment la parole. Les gens comme nous : jamais !
    C'est cela qui me révolte.

    RépondreSupprimer
  13. @ Nicolas
    Merci à toi de me lire surtout. Je suis toujours étonné que des gens viennent lire mes bêtises. C'est quand même chouette les blogs !

    On se dit parfois que si des millions de téléspectateurs regardent Dechavanne ou Lagaf dans leurs émissions débiles, on vaut bien quelques misérables centaines de lecteurs, non ?

    -DDD

    @Anonyme et Katell
    Je sais bien qu'un nombre considérable de gens ressent mes sensations et mon jugement sur le grand Journal de Canal +. Je l'entends tous les jours.
    Il me semble qu'il serait temps qu'ils changent un peu leur staff. Un peu de diversité n'a jamais fait de mal à personne !

    RépondreSupprimer
  14. @ Stef
    Merci Stef, ton compliment me va droit au cœur. Il ne me rendra pas plus orgueilleux pour autant.

    @ Cybernet
    Moi aussi, le petit journal que je trouve bien fait et la semaine de Bruno Donnet que je juge excellentissime (subtile, fine, et possédant un recul ironique sur les évènements). Merci de passer régulièrement. ;-)

    @ Mike Hammer
    Salut Mike, tu as donc trouvé un moment pour venir lire des insanités !
    Vraiment toujours ravi de te voir trainer ici. Je sais, en te lisant, qu'on se ressemble un peu sur les manières de s'exprimer et de ressentir les choses.

    RépondreSupprimer
  15. Comme bien d'autres, je ne regarde plus Le Grand Journal que pour le petit, pour la semaine de Bruno Donnet, et pour le zapping. J'avoue être encore, d'unecertaine façon, accroché aux Guignols, dans l'espoir, toujours vain, que cette fois-là ils ne me décevront pas (il y a ici et là quelques pépites, mais généralement, on est très loin des Guignols de l'époque Chirac par exemple). Aphatie, que je regarde rarement, trouve encore le moyen de me surprendre (ce n'est pas un compliment), comme l'autre soir où il commentait la désignation de Mélenchon comme candidat par le PC, et l'apparition dudit Mélenchon au journal de TF1 : une de ses meilleures prestations, vraiment, dégoulinante de mesquinerie, de mauvaise foi, de mépris…

    RépondreSupprimer
  16. @ ZapPow

    C'est ce que je dis. Il y a 15 % de séquences intéressantes pour 85 % de nullité.

    Je suis certain que Canal + gagnerait à enlever Aphatie et Massenet qui n'apportent strictement rien à cette émission.

    Quant à la revue de presse du vendredi, avec les mêmes têtes qu'on voit tout au long de l'année sur toutes les chaînes, 90 % de journalistes qui pensent tous pareils, elle est vraiment inutile et même contre-productive !

    RépondreSupprimer
  17. Faut bien dire que Hammon n'est pas un orateur, que maintenant Ségolène tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de répondre à une question, mais Martine a la réplique facile, même incisive (je ne dirai rien de Hollande, Vals), mais Montebourg parle bien aussi mais on ne le voit pas souvent.

    Les journalistes politiques ne sont que les hauts-parleurs de ceux qui les subventionnent et même Pleynel manque d'objectivité. Vrai que "nulle part ailleurs" nous manque !

    Mais continue, Cui-cui, et porte toi bien surtout.

    RépondreSupprimer
  18. @ la pecnaude

    Merci d'être intervenue. J'ai ajouté un lien vers ton billet sur Rumi sur mon prochain billet que j'avais programmé pour 13:57 depuis hier.

    Porte toi bien !

    RépondreSupprimer
  19. Même les cautions poil à gratter ne sont pas suffisantes pour rattraper cette innommable dégoulinade qui n'a de journal que le nom tant ça cire les pompes à tout va. On est dans le système à fond. Et je ne regarde plus cette mascarade depuis au moins 3 ans...
    Ceci étant, se payer Apathie à chaque fois qu'on peut, ça devrait être remboursé par la sécu, n'en déplaise à nos dogmatiques ultra-libéraux !

    RépondreSupprimer
  20. Merci K,

    Vous avez un blog intéressant...

    RépondreSupprimer
  21. Content d'être en compagnie dans ma détestation de l'arrogant Apathie, ce tartuffe à la voix suraiguë.

    Le billet est sympa, acide, plutôt bien écrit, ce qui n'est pas rien à l'heure actuelle.

    Deux remarques cependant :

    1 - Tu n'es pas assez méchant avec FOG qui, avec le temps, devient imbuvable, débectable, à gerber. Ce mec est con, et con content. Suffisant, arrogant, donnant des leçons, la ramenant, se la racontant. Comme Apathie, il a ses fans. Insupportable !

    2- Quand tu fais du "San Antonio", dans ton long paragraphe lyrique, fleuri, verbeux et plein de verbes, aie la bonté de lui donner la "paternité" de ces envolées, sans quoi, c'est presque du plagiat. Merci pour le regretté Frédéric Dard et bravo pour le clin d'oeil.

    RépondreSupprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.