jeudi 10 novembre 2011

Quand les marchés abusent, la révolte fuse. Proverbe à 5 centimes d'euro.

.
Mes biens chers camarades, je vais vous dire une bonne fois pour toutes : il  faut absolument soutenir nos camarades financiers qui régissent les marchés !


Héraclès et l'hydre de Lerne.


Vous me regardez, interloqués, en vous disant l'air désemparé, ça y est, l'ami Cui cui a disjoncté ! Peut-être même s'est-il fait corrompre par un fond de pension qui lui a promis la direction d'un "pure player" de plus avec la prestigieuse carte de presse ! À lui la notoriété et l'admiration des blogueurs "mode" et des blogueuses "sexe" qui en écrivent plus qu'elles en font, celles et ceux qui lèchent avec gourmandise les influents, les célébrités du Net, les journalistes frimeurs, les blogueurs qui sont référencés par les médias officiels et tout et tout !

Quel salopard ambitieux, ce Cui cui qui se la joue humble gauchiste pour mieux nous gruger !

Et bien, cher(e)s ami(e)s, pas du tout !

Vous savez pourquoi ? Parce que ces cons de marchés financiers sont en train, à force d'arrogance, de prétention et de cupidité, de scier la branche sur laquelle ils sont perchés !

Plus les dirigeants leur en donnent plus ils en veulent : ils ont eut la peau de Papandréou, les bourses remontent puis s'écroulent. Ils ont eu la tête de Berlusconi, les bourses remontent puis s'écroulent aussitôt.
Quelle tête va désormais garnir la pique des banquiers ? Zapatero ?

Qui visent-ils ? Sarkozy ? Merkel ? Les deux ?

Ne vous leurrez pas : l'Allemagne, malgré la morgue de ses dirigeants, passera à la casserole comme tous les pays qui l'auront précédée. Ce n'est qu'une question de temps...

Qui se cache donc derrière ces zombies de marchés ? Ces fonds anonymes, issus de paradis fiscaux, sont bien possédés par des propriétaires en chair et en os ou des personnes morales, n'est ce pas ?

Assiste t-on à une alliance incestueuse entre les fonds de pension américains, les banquiers milliardaires internationaux, les monarchies du golfe, les richissimes russes et le PC chinois pour couler le modèle européen qui menace par son exemplarité la paix sociale de pays totalitaires comme la Chine ?

Existerait-il un complot politique et économique pour mettre l'Europe à genoux

Quelle est cette nouvelle norme qui consiste à placer à la tête des pays ruinés des technocrates issu des milieux bancaires les plus corrompus ?

Les pays européens sont-ils devenus des filiales de banques ? Sont-ils en redressement judiciaire sous la tutelle des banquiers sino-saxons ?

À quand le sinistre Trichet, premier ministre ? Jean-Michel Aphatie, ministre de la propagande ?

Lorsque nos économies seront exsangues à force de paiement d'intérêts, de dettes, de désindustrialisation, de délocalisation et d'austérité, il nous faudra bien réagir avant de devenir des salariés corvéables et payés misérablement comme en Chine, non ?

Les marchés dynamitent leurs propres intérêts et entament le cercle infernal, dans lequel nous serons certes broyés, austérité --> récession --> chômage --> faillites --> révoltes sociales --> ?, mais la crise économique qui en résultera  laissera les financiers sur la paille. Comme en 1929 avec ses conséquences tragiques.

Les "marchés financiers" sont une sorte d'hydre insaisissable, sans intelligence ni empathie, dont le seul but est de faire de l'argent. Qu'importe les individus qu'elle écrase, l'avenir de l'humanité lui importe peu dès lors que sa cupidité est satisfaite.

Il me semble que c'est la première fois, dans notre histoire, qu'une organisation totalement anonyme disposant d'autant de puissance met en péril, non seulement la survie écologique, mais aussi les structures culturelles et économiques de notre civilisation.

Je crains que le seul choix des citoyens ne soit d'assister à l'agonie, qu'on souhaite la plus rapide possible, de ce système inique.
Plutôt que de souffrir durant des dizaines d'années pour rien si ce n'est d'un esclavage plus ou moins consenti.
 
Comme on observe le suicide du scorpion affolé, entouré par les flammes.

"On reconstruit toujours plus solidement des murs neufs sur la terre brûlée." Proverbe corse...


Mille pardons d'être parfois  si véhément alors que je ne suis qu'un pitre pompeux, limité, même pas militant.
Je vous embrasse. À après.
.

21 commentaires:

  1. Un peu militant tout de même ^^

    RépondreSupprimer
  2. s'ils dirigent les états comme les banques (et les entreprises) on devrait pas attendre longtemps avant de les tondre. Nous on s'en fout on est déjà tondus (et moi chauve)

    RépondreSupprimer
  3. @ Stef
    peut-être "militant" de mes propres convictions. Pas d'un parti. ;-)

    @ tgb
    Les marchés exigent de diriger de grands pays comme des entreprises en redressement judiciaire. C'est une honte !
    À bientôt, Thierry. ^____^

    RépondreSupprimer
  4. Bien vu Cuicui ! Le problème, c'est que soit ils perdurent et nous sommes tondus (encore plus), voire réduits au servage moyen âge staïle, soit ils implosent ...et nous entrainent dans leur chute (cf le retour au potager de Lordon...). Qui vivra verra

    RépondreSupprimer
  5. @ LatSgo
    Tu as parfaitement résumé ! Selon moi, ils vont imploser en nous entraînant dans la merde.

    Mais une ruine économique n'est-elle pas prétexte à un nouveau départ idéologique totalement opposé au précédent ?
    Merci d'être intervenue. Ta visite est toujours synonyme d'une vraie jubilation . ^_^

    RépondreSupprimer
  6. "Mais une ruine économique n'est-elle pas prétexte à un nouveau départ idéologique totalement opposé au précédent ?" La mesure cela vous gènerez ? Le souci c'est que nulle part il y en a " un " pour rattraper les'autres" . Si les marchés financiers abusent, les autres ne sont que des leurres n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  7. @cuicui le renouveau, oui, mais si c'est après une période mad Max c'est moyen quand meme....je préfère un renouveau négocié, anticipé, policé, toussa quoi...brefle, une sortie aménagée de ce merdier plutôt qu' un effondrement brutal et douloureux...mais je suis très utopiste, 's pas !

    RépondreSupprimer
  8. qu'on me permette de râler : la fin n'est pas très élégante : "à après", c'est pas beau à dire... Mais bon, c'est la fin de la semaine et on est tous fatigués hein ! ;) repose toi bien, bel oiseau...

    RépondreSupprimer
  9. Cui-cui, sinon il y a l'euthanasie, mais encore faudrait-il savoir par où piquer cette infâme grosse bête, non ? (parce que comme d'hab, le sérum risquerait de lui redonner vie et énergie, à cette saloperie, étant donné qu'elle se nourrit de tout, et même du pire)

    RépondreSupprimer
  10. @ Anonyme
    Malgré toute cette idéologie qui a perverti le monde sous le règne de Reagan et a entrainé le monde économique dans une spirale infernale, comment pourrait-on continuer lucidement à cheminer sur des voies si périlleuses.

    @ LaetSgo
    Oui. Je comprends ton point de vue. Tu aurais probablement raison si les hommes ne s'accrochaient pas à leurs privilèges...

    @ GdC
    J'utilise cette formule depuis que j'écris sur des blogs.
    Chez moi, en Corse, lorsqu'on se quitte, il est courant de dire "à dopu". Ce qui signifie à après.
    J'adore cette expression vague qui laisse planer une certaine incertitude sur le moment de nos retrouvailles.
    Cette formule laisse également entendre que "l'après" pourrait signifier "après la mort".

    J'apprécie le côté fataliste et superstitieux des Corses, cette notion de fragilité du destin personnel de chaque individu. Je me sens très méditerranéen.
    Tu m'en vois désolé pour toi.

    @ Mike Hammer
    Le problème est que la bête se se laissera jamais toucher.
    J'ajouterai que la bête immonde se nourrit surtout du pire et a pour moteur les sentiments les plus sordides comme l'égoïsme, la cupidité, l'ambition, l'immoralité...

    RépondreSupprimer
  11. Allons , il y aura bien un héros (style mythologie) pour nous la terrasser , la bébête ! Le peuple y croit encore , il suffit de lire avec quelle véhémence il soutient son candidat préféré ^^
    Sans blague , ne peut on pas les désigner du doigt ces "égoïstes cupides ambitieux et immoraux" ?

    RépondreSupprimer
  12. les marchés ne sont pas en train de scier la branche où ils sont assis. Ils secouent le cocotier européen pour faire tomber les derniers bastions de l'Etat Providence comme ils ont fait tomber le bloc de l'est. Les chinois ont fait savoir qu'ils jugeaient les droits sociaux européens obsolètes. La crise se calmera quand la zone euro ressemblera à l'Angleterre de Tatcher.
    Robert Spire

    RépondreSupprimer
  13. @ Mamie rebelle
    Dont j'adore le nom - dit en passant - S'il ne s'agissait que d'un individu... Hélas !

    @ Robert Spire.
    Comme je le disais dans mon billet, ils tentent de renverser le modèle social européen mais comme je le suggère, ils plongeront avec ou après nous.

    Crois moi Robert ! On ne joue pas impunément avec avec la misère des gens... La violence est à leurs portes.

    RépondreSupprimer
  14. je crois qu'en effet, on n'a rien d'autre à faire que d'attendre la fin… quand ? maintenant c'est la question. Moi m'en fous j'ai un jardin (120/150 pour la viande c'est juste, mais les poules ça demande pas beaucoup d'espaces non ?) because le temps que ça remonte… je risque de pas le voir.
    l'avenir est aux jeunes. au fait vous faites koi ? pour nous dégager de ce merdier ? pcq s'indigner c'est bien mais vraiment insuffisant.
    quand au PG… les "miens" manquent d'enthousiasme, je retrouve les mm défauts que chez les PS. Et l'alliance avec le PC, pas sûre que…
    bon c'est une bonne expo de la situation, et je vois que tu as de bonnes lectures (Lordon)

    RépondreSupprimer
  15. @ Annie

    Je pense effectivement qu'il nous faut attendre la fin avec patience.

    Quant au recours à la violence, je pense que les Français ne sont pas mûrs pour ça.
    J'entends certains prôner le recours, en opposition à la démocratie représentative, au tirage au sort pour désigner ses représentants - initiative soutenue par Chouard -

    Je rigole un peu par avance du résultat quand j'observe un peu partout la puissance des idées de droite (parfois extrême) dans toutes les couches de la société. Si jamais on écoutait Chouard, j'imagine avec effroi l'état de beaufitude de notre future constituante ! -DDD

    RépondreSupprimer
  16. Je vois que tu veux que j'intervienne Tu dis Chouard et pouf , je suis là !
    Les représentants tirés au sort au départ c'est pour une constituante , qui va écrire une nouvelle Constitution Et c'est cette Constitution qui va impliquer le reste
    Je pense que tu n'as pas bien compris le tirage au sort prôné par mon ami Etienne :

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tirage_au_sort.php

    ou là

    http://www.ubest1.com/?page=video/32683/%C3%89tienne-Chouard-sur-Radio-Ici-&-Maintenant-25-Octobre-2011


    Il t'expliquera mieux que moi et si tu as des choses qui te titillent , tu peux l'interpeler sur son site ou sur son fessebouc
    Bisous CuiCui !

    RépondreSupprimer
  17. Les marchés sont un leurre... Derrière ce mot, il y a l'oligarchie, les spéculateurs... La dette est leur invention et leur cheval de troie pour détruire tous nos droits

    RépondreSupprimer
  18. AHHHHHHhhhh cuicui comme tu dis bien les choses, comme tu le sais moi ce qui m’intéresse ce sont les calculs! et oui je suis un grand malade...
    ... donc disais-je, j'aime les calculs et j'ai calculé combien pourrait couter les intérêts de la dette à 3 pays différents par rapport au taux d’intérêts accordés par les investisseurs.

    Pour faire simple j'ai pris la dette grec soit : 500 milliards d'euros et le résultat est le suivant :

    l’Allemagne et son triple A rembourserait au taux de 1.3% soit 6.5 milliards par an! c'est pas rien mais dans le même temps...

    La France et son triple A {sic} rembourserait les banques au taux de 3.2% soit 16 milliards d'euros, soit 9.5 milliards de plus que les teutons (c'est dégueulasse, non?).

    Et enfin les grecs avec leurs notes pourries ( pfffff les loosers) eux remboursent au taux de 16.7% soit par an : 83.5 milliards d'euros, soit 77 milliards de plus que les Allemands.

    Quand on pense que le dernier plan d'austérité devrait rapporter 7 milliards d'euros on se dit que c'est peanuts (dette France 1700 milliards d'euros soit 54 milliards par an d’Intérêts) et qu'à court terme on devrait aussi se faire sodomiser comme les grecs.

    Petit rappel historique: les grecs et la sodomie = longue histoire d'amour, tandis que les français eux, ont toujours conduit les sodomites au bucher!

    brrrrr ça fout les jetons tout ça, allez cuicui, je vais boire une petite rincée d'huile de foie de morue à ta santé!

    RépondreSupprimer
  19. Sombre perspective ..que ..d'attendre l'agonie d 'un systême .,qui ne pourra sombrer Ie si on le lui coupe " les ailes ..!! Croire en une prise de conscience collective ..est ce utopique ?

    RépondreSupprimer
  20. @ Turandot
    Je connais les idées de Chouard depuis plus de 5 ans... Pas convaincu. Et pourtant Dieu sait si le concept actuel de la démocratie représentative (avec professionnalisation, réélection à vie et cumul scandaleux) me déplait !

    @ des pas perdus
    Les marchés ne sont pas un leurre. C'est une vision impalpable et anonyme de ce que tu appelles la ploutocratie et des techniques qui dépassent tout le monde. La dette c'est encore autre chose.

    @ Thierry Régis
    Très intéressante vision et explication. Je serais curieux de me retrouver 50 ans plus tard pour observer à quelles conclusions on est parvenu et les conséquences...

    @ coq aphone
    La conscience, je pense qu'une énorme partie de la population la possède. De droite comme de gauche, du reste. Mais comment identifier cette gigantesque mafia et qui aura la volonté de l'éradiquer ?

    RépondreSupprimer
  21. @cuicui loin de moi la pensée de la violence. Cependant on nous l'inflige.
    la banque a pris le pouvoir en Grèce et Italie, bientôt nous.
    alors on reste passif ?
    la violence est donc déjà là.
    tu regrettes Robespierre ? ou tu préféres la Commune de Paris durant laquelle ils n'ont pas osé toucher à la banque de france… mais Thiers n'a pas eu peur de la violence
    de quelle côté est la violence à ton avis ?

    RépondreSupprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.