lundi 30 août 2010

C'est la rentrée : Éric Woerth vous présente sa nouvelle collection de casseroles.



Pastiche à faire mijoter à feu doux pour éviter de brûler la casserole.





Déclaration en exclusivité de Monsieur Éric Woerth au Jivaro : "certains sont droits dans leurs bottes, moi, je suis à l'aise dans mes casseroles."




Photo choisie par Étienne Courgeotte. 
Reportage exclusif de Yves Tétard , journaliste-chroniqueur d'élite de la section Dassault n° 1


Le Jivaro était présent à l'occasion de l'attribution du grand prix de la Casserole d'or décerné par le président de la République aux époux Woerth pour leur contribution, je cite, "à l'émergence de la vérité et de la  probité exceptionnelle dont ils ont fait preuve dans des situations particulièrement délicates". Le Chef de l'État ajoutant : " Ce couple est un exemple pour notre jeunesse, ces époux vertueux ont su montrer le chemin aux futures générations, au moment où des hordes de Roms et de citoyens d'origines étrangères tentent de déstabiliser les fondements de nos valeurs séculaires telles que l'obéissance à la hiérarchie, le travail, le mérite, la patrie, le respect du Chef et la confiance envers les élites de la Nation".

Sous les applaudissements de Madame Liliane Bettencourt, Messieurs Bernard Arnault, François Pinault, Martin Bouygues, Arnaud Lagardère, Vincent Bolloré, le Président a remis une casserole en guise de couronne et une marmite remplie d'enveloppes kraft dont le montant des liasses qu'elles contenaient ne nous a pas été communiqué.

Monsieur Éric Woerth, radieux, a remercié l'assistance et a rappelé à ce prestigieux public, qu'il maintiendrait quoiqu'il lui en coûte, sa dure mission qui consiste à faire admettre aux Français qu'ils vivent bien au-delà de leurs moyens et qu'ils doivent comprendre qu'il faut savoir se sacrifier, notamment au niveau des retraites, pour que la génération montante ne paye pas les erreurs de ses aînés.

Affirmant qu'il était personnellement prêt à montrer l'exemple, joignant le geste à la parole, le Ministre du travail a retiré au hasard  une enveloppe de la marmite et l'a offerte généreusement aux apprentis jockeys et lads de l'écurie de course de sa femme, Madame Florence Woerth.

Devant un geste aussi chevaleresque et social, l'assistance émue, a applaudi à tout rompre. J'ai personnellement aperçu Madame Bettencourt et Messieurs Arnault et Bouygues  sortir subrepticement un mouchoir Chanel ® en soie du Japon pour écraser une larme furtive.

Tous les journalistes présents se souviendront longtemps de la communion exceptionnelle et la splendide cohésion qui ont pu régner entre tous ceux qui comptent dans notre beau pays. Aussi soudés à cette occasion autour de notre président que lors du soir de la victoire de Monsieur Sarkozy au Fouquet's, notre élite a montré qu'à la place d'un portefeuille Lancel ® en cuir de chevreau de lait du Tibet à 5000 €, elle possédait un cœur énorme.

La France éternelle peut désormais dormir tranquille, protégée qu'elle est, par de si nobles prétoriens prêts à combattre ces meutes cruelles d'apatrides, de gauchistes et de soudards étrangers.

Yves Tétard pour Le Jivaro.


Que tous mes vœux de bonheur et de joie accompagnent mon pote Falcon et sa bienheureuse épouse qui a bien de la chance !

15 commentaires:

  1. Je ne vous avais jamais lu. Vous êtes vraiment marrant avec du fond derrière. C'est pas si fréquent

    RépondreSupprimer
  2. il est en effet plein d'imagination cet oiseau

    RépondreSupprimer
  3. @Henri et Annie

    Mouais.

    Même s'il n'est pas facile de repartir à zéro, l'imagination ne rapporte guère.

    L'ancien blog où j'officiais a mis plus d'un an et demi à décoller...

    Il est tellement plus facile de casser un joujou que de le construire. En général, ceux qui cassent n'ont jamais rien créé.

    RépondreSupprimer
  4. alors on va t'aider en te liant
    moi aussi j'ai parfois envie de baisser les bras, qu'écrire encore que je n'ai déjà écrit ?
    as-tu au moins pu récupérer tes anciens articles ? ça étofferait

    j'ai pas eu de commentaires du tout pendant plusieurs mois, toi t'as l'air d'avoir des fidèles qui t'ont suivi

    RépondreSupprimer
  5. Quel talent ! La photo est vraiment culte !

    RépondreSupprimer
  6. cui cui fit l'oiseau1 septembre 2010 à 14:33

    @ Annie

    Courage Annie, c'est en insistant qu'on parvient à faire son trou. Je trouve intéressant de repartir de rien mais j'avoue qu'au départ, c'est un peu démoralisant.

    Écrire régulièrement et puis continuer. Je t'aiderai aussi.


    @ des pas perdus..

    Culte ? Pour Woerth, disons qu'il y a des coups de pieds au culte qui se perdent ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. ben vous êtes deux ?
    1- cuicui
    2- NRV

    à moins que ce soit de la schizo

    RépondreSupprimer
  8. @ Annie

    Non je suis seul.

    Si vous voulez des explications, mon mail est dans mon profil.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  11. @ Anonyme

    Sûrement pas mon ami.

    Je ne mange pas de ce pain là !

    Alors c'est définitivement non. Je m'y oppose.

    OK ?

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Ah Le Jivaro! C'est pour moi ca!
    :)

    RépondreSupprimer
  14. @ Ferocias

    Ben oui, c'est de la lecture pour les têtes réduites... ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Bravo pour votre "Yves Tétard pour Le Jivaro"

    Tellement vrai et drôle !

    RépondreSupprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.