vendredi 9 septembre 2011

Les primaires socialistes vues par un clown gauchiste désabusé ou les chroniques d'un désastre annoncé. Chapitre 1/2.

.
Amis de gauche, collègues libertaires,

À force de tenir mon couteau entre les dents, les quelques quenottes  rescapées se sont transformées en chicots noirâtres. Mes espoirs politiques sont en deuil comme mes ongles négligés. Mon cerveau, embrumé par un brouillard gris souris, envisage l'avenir de la gauche rose "cochon" qu'on nous propose, comme un infâme brouet composé de guimauve fondue au réglisse à ingurgiter de force.


Michel Simon dans le Vieil homme et l'enfant.


Noir c'est noir, il y a peu d'espoir...

Le casting déglingué qu'a proposé le parti socialiste, poussé d'ailleurs à son paroxysme par la plupart des médias qui soutenaient comme des damnés, il y a peu,  Dominique Strauss-Kahn, chantre du libéralisme bêlant et mollement aménagé, nous laisse apparaître pour le futur ce qu'on pourrait définir comme le désert intellectuel et le vide créatif.

François Hollande a tranquillement remplacé DSK, par une opération du Saint Esprit qui tient du miracle ésotérique, comme favori des sondages médiatiques sur mesure. J'ai beaucoup ri de cette interchangeabilité fulgurante. Le magicien Gérard Majax n'était pas loin !
Normal, avec ce gentil notable mou, sorte de comptable de province, gestionnaire libéral en manches de lustrine, incapable de trancher - il faut voir dans quel état il a laissé le parti socialiste - la droite aura beau jeu de le réduire en cendres tellement il est hésitant et fuyant.
Chez lui tout évoque ces vieux politiciens carriéristes de la 3ème république, autant physiquement, vestimentairement, oralement : on  en chercherait presque Édouard Daladier à ses côtés sur les photos !
De plus c'est un cumulard de mandats, un politicard professionnel, un apparatchik de parti; un libéral social bon teint et un type bien trop falot pour oser taper sur la table des chefs d'états européens pour exiger des changements nécessaires...

Martine Aubry, fille à papa notoire, solide cumularde, a semble t-il, davantage de cordes à son arc mais elle a tellement d'amis libéraux ! Son idéologie est si proche de celle de ses adversaires qu'on comprend bien que son quinquennat sera prétexte à quelques réaménagements vaguement sociaux. Sûrement pas à la mise en  route de profondes réformes.
Bon. À son crédit, la CMU fut une magnifique avancée. Les 35 h une idée intéressante mais trop avantageuse pour les grosses entreprises, toutefois sa proximité avec un Alain Minc, entre autre me met mal à l'aise...

Ségolène Royal. Ah ! Ségolène pleine de Grâce avec son cortège de pèlerins extatiques à ses côtés ! On dirait une Sainte femme : je me suis toujours demandé ce qu'elle pouvait dégager pour s'attirer une telle cohorte de fanatiques aussi convaincus.
À sa décharge, elle fut la seule à combattre le cumul des mandats et à respecter sa parole. Ce qui est à souligner car hélas bien trop rare pour des politiques.
Le charisme militaro-bigot qu'elle dégage rendrait-il foldingue la France profonde ? Rappellerait-elle si intensément Jeanne d'Arc ? Ses slogans creux claqueraient-ils comme des coups de fouet auprès de ses groupies béates ? Ses jongleries avec des concepts sortis de la Bible éveilleraient-ils des réminiscences chrétiennes auprès de ses ouailles en transe ?

Je laisse à part, l'édgardfauriste rampant, Manuel Vals dont la différence de dogme avec un François Bayrou est infinitésimale.

J'avoue être davantage séduit par la démarche politique d'Arnaud Montebourg, mais entre les déclarations d'intention et la réalité cruelle, il reste du chemin à parcourir. Je me rappelle encore des promesses d'Arnaud, la main sur le cœur, jurant qu'il éviterait désormais tous les méchants médias people. Promesse évidemment mort-née dans les jours qui suivirent. Un peu de cohérence rendrait nos politiques un peu plus crédibles.
Sinon, son analyse de la 5ème république moribonde et son expertise de la  situation économique tranche nettement par son originalité  avec ses médiocres concurrents, tous adeptes conformistes de la putassière TINA.

Je voudrais absolument rappeler un détail loin d'être négligeable ? Savez-vous quel tare ont en commun Aubry, Hollande et Royal : ILS SONT ÉNARQUES !

Ils sont issus de cette formidable école d'administration dont les élèves et prosélytes ont façonné  depuis 65 ans cette putain de société française morbide et formidablement inégalitaire. Cette oligarchie élitiste, d'une orthodoxie stricte qui nous conduit année après année vers une régression sociale incroyable. "Pas trop d'imagination, vive TINA et gavons nous" pourrait être leur slogan.
Cette école dont les fils, petits fils héritent des fonctions comme les charges héréditaires échouaient aux anciens aristocrates d'avant la Révolution.
La France du piston, du copinage et des réseaux. La France des copains et des coquins. La France de la 5ème république. La France de Sarkozy.


Non merci.


Pour vous faire une idée par vous même, je vous conseille de cliquer ici, , encore ici, encore là, sans oublier cet endroit cet endroit suivant ou celui-ci.


Voilà pour la présentation des "héroïnes et des héros" de la fameuse primaire socialiste .
Lundi, je vous parlerai du reste. Des affaires de Marseille. Du sang forcément collé sur les murs à l'issue de cette campagne qui se révèlera particulièrement sauvage et de ce que j'entends au sein de mes petits marchés pourris au sujet de la mobilisation pour les primaires.

Et croyez moi, ce n'est pas jobard !

À suivre donc !

Rares lectrices, lecteurs clairsemés, copines blogueuses et copains blogueurs des leftblogs, ne m'en veuillez pas trop d'être sincère, et puis, pour vous rassurer, ce n'est certes pas avec ce blog jouissant d'une notoriété ridicule et d'une audience confidentielle que je ferais de l'ombre à vos candidats préférés !

À après, pour l'hallali final et la curée avec les chiens.

En tout cas, le vilain petit canard que je suis, risque sacrément de se faire méchamment tancer...
.

23 commentaires:

  1. Cher Cui Cui,
    J'avais déjà dit mon exaspération ( aussi confidentielle que ta colère) http://bit.ly/k5gzmL
    Que l'on aille dans tous les sens : de la Valls au fromage et pain sec de Hollande, des débris d'Aubry aux Fanatiks de la Tribune Royale, rien, absolument rien pour répondre aux aspirations du Populo.
    DSK et Anne, Guérini et Marseille, Hollande et son inaction, Valls et ses illusions, Montebourg épuisé et hors-circuit, le Spectacle reste affligeant.
    Heureusement, les clowns occupent momentanément la Piste. Et les drôles d'Oiseaux qui font cui cui nous donnent du courage.

    RépondreSupprimer
  2. moi je suis ça de loin en loin, m'interrogeant et essayant d'en savoir plus

    RépondreSupprimer
  3. Je me retrouve dans ton billet. J'ai peur que les primaires PS ne fassent pas l'unité dans leurs rangs. Je me pose des questions et je n'ai pas de réponse.

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas moi qui te tancera, au moins je me retrouve totalement dans tes écrits. Merci d'avoir mis des mots sur mes pensées :)

    RépondreSupprimer
  5. Hollande se trompe de bouton et vote la rigueur . Etonnant , non ?
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0792.asp

    RépondreSupprimer
  6. Mon cher Cui-cui, on se rapproche indubitablement et inéluctablement l'un de l'autre (j'aime bien les mots ampoulés qui gonflent un peu le truc), à la différence qu'avec ta fougue particulièrement soignée, tu décryptes la chose politique et les portraits grévin beaucoup mieux que moi.
    Dans les commentaires chez Nicolas :
    http://www.jegoun.net/2011/09/je-ne-dirai-aucun-mal-des-autres.html

    RépondreSupprimer
  7. Et voilà pourquoi on a de fortes “chances” de se taper l'actuel durant cinq années supplémentaires.

    Cela dit, je ne parviens pas à comprendre ce que vous (un “vous” collectif) pouvez trouver à Montebourg. Remontez le fil de sa carrière politique, bon sang ! vous verrez qu'il s'est allié à tout le monde et son père, successivement, qu'il a dit tout et son contraire, et que la seule chose qui semble l'intéresser au fond c'est la carrière d'Arnaud Montebourg. Comment peut-on être naïf au point de lui accorder le moindre crédit, quels que soient les bruits qui peuvent sortir de sa bouche ?

    RépondreSupprimer
  8. Les déçus du Sarkozisme,

    Les paumés de la Démocratie,

    Les exaspérés de la Gauche,

    Les dégoûtés du Capitalisme,

    Les anarchistes frustrés,

    Les râleurs invétérés ...

    Panique à bord du paquebot France !
    Bouffons nos cartes d'Electeurs et n'en parlons plus ^^
    Après tout, ça ne changera pas grand'chose à la main mise des Financiers et autres cupides sur ce pauvre monde ...
    (humour)

    RépondreSupprimer
  9. Je pense comme ReineRoro.Par contre Didier Groux a dû se tromper de documentation sur Montebourg.Il a toujours été constant dans ses prises de position sur l'Europe,sur la finance et sur les dérives de la V°république!

    RépondreSupprimer
  10. Cuicui ....Ta sincérité est une qualité essentielle ...je partage les vérités mises en évidence dans ton billet sur La valeur Le manque de consistance des primaires socialistes ...' goût amer ... Envie de " hurler "...!

    RépondreSupprimer
  11. Moi, j'aime Cuicui. De + en +. Je partage totalement ton point sur les primaires...mais je ne suis qu'une horrible gôôôchisse qui vaut pas mieux que @despasperdus ou @CSPinyourface ou encore @SuperNo, voire @recriweb : totalement réac en fait ^^ et mon avis ne compte pas.

    oups ! j'allais oublier Gauchedecombat !
    bisous à tous !

    RépondreSupprimer
  12. Ouch !

    Je viens de rentrer.

    Merci pour vos commentaires. Je répondrai à chacun le plus rapidement possible.

    Le plus drôle est qu'au moment où ce billet est paru, je me suis retrouvé sur un marché du 9-15 en face de Ségolène Royal en veste verte-bleue, à la recherche de mobilisation (la pauvre, si elle savait !) pour cette fameuse primaire.
    Je raconterai lundi avec mon second paragraphe...

    RépondreSupprimer
  13. Tu as vraiment un boulot pénible.

    RépondreSupprimer
  14. @ Nicolas !

    Oh non ! J'adore travailler les week-ends et j'apprécie d'avoir un rythme différent... ;-)

    Je répondrai à tous demain dans la soirée. Sans faute.

    Promis !
    Par contre pour les billets, c'est l'enfer.

    RépondreSupprimer
  15. Je parlais du fait d'y croiser Ségo.

    RépondreSupprimer
  16. @ Bibi
    J'ai plutôt l'impression de communiquer mon désespoir, mon cher Bibi...

    @ Gaël
    Tu as raison. Attendre et voir. On est parfois surpris de revirements soudain de l'opinion.

    @ Nicolas
    Ah ! Baylet ! Une sorte d'Hervé Morin de gauche. Bravo pour ce choix judicieux !

    RépondreSupprimer
  17. @ Dominique
    J'attends un sursaut de l'opinion. Espérant que le moutons vont se transformer en loups à la pleine lune mais j'ai peur.

    @ Reineroro
    Merci beaucoup ;-)))

    @ Turandot
    J'ai vu. Déjà qu'il avait délégué son vote auparavant. Cela dit, ça peut arriver à tout le monde.

    @ MHPA
    J'utilise un style ampoulé pour accentuer le côté "comedia del arte" et pantalonnade du sujet de ce billet.

    Autrement, je ne suis pas un professionnel de l'écriture. Pour autant, je suis à cent lieues de rédiger correctement un texte, aussi court soit-il.

    @ Didier Goux
    J'admets qu'il a noué des alliances avec des tas de gens mais sa critique du système actuel me parait la plus proche de ce que je pense. C'est le seul socialiste qui me semble avoir une vision lucide des incuries du système.

    @ Mamie Rebelle
    J'espère qu'un jour prochain, vous verrez l'ombre d'un commencement de solution. Si ça n'est pas l'année prochaine, ce sera jamais !

    RépondreSupprimer
  18. @ David Burlot
    Ainsi soit-il !

    @ antennerelais
    Je sais... Je sais.

    @ Didier
    Tout juste ce que je disais plus haut !

    @ Coq
    Oui parfois envie de hurler mais je suis un optimiste cynique inébranlable (enfin presque)

    @ LaetSgo
    Merci, LaetSgo, nous sommes pourtant vachement différents. Observe attentivement les blogrols de chacun... -DDD


    Enfin, merci infiniment à chacun d'entre vous, lecteurs et commentateurs et je vous prie d'excuser mon retard !

    RépondreSupprimer

Laissez-vous aller à votre inspiration, sans limite ! J'ai le cuir épais, le front étroit et la vue basse...

La seule limite aux débordements : la loi....

ATTENTION ! Autrement, ici, on ne censure personne. Les insulteurs, les aigris, les haineux seront reçus comme il se doit, ils devront toutefois s'attendre à de méchantes répercussions ; un chieur averti en valant deux, place aux commentaires !
L'espace des commentaires de chaque billet sera fermé au bout de 20 jours pour contrer l'affichage sauvage de spams.